Je pratique l’Art Brutal, je défends la Figuration Obligatoire où le spirituel rejoint l’art tribal et le Vaudou…

Emile Grix

Emile Grix travaille à partir d’objets de rebut : fragments de matériaux, os, crânes, outils usagés, pierres, tissus, jouets, masques de diverses provenances, pièces de mécanique, cadres anciens. Il les assemble, les fiance, les mêle, les entrelace au fil de son voyage imaginaire pour générer des visages/masques authentiques et inédits.

 

Il revendique l’art brutal, celui du marteau, de la perceuse, des clous et des vis abondamment disséminés dans ses œuvres comme s’ils étaient le support le plus fiable de sa démarche artistique, en même temps que l’expression d’un fait violent, continu, et paradoxalement contenu par la poésie qui traverse son travail.

 

Il exploite les matériaux comme un chercheur d’or, avec passion, patience et délicatesse.

 

Archaïque, spontané et sophistiqué, son travail questionne, provoque, agresse, fait sourire, et prive le spectateur d’une quelconque velléité de passivité.



Actualités

expositions

en ce moment "paper is not dead"expo collective au Musée des Maisons Comtoises de Nancray.

www.maisons-comtoises.org

facebook musée de plein air des maisons comtoises

 

galerie d'images

biographie

Né en Franche Comté, un jour de mai 1963, il suit des études plutôt scientifiques qui le conduisent à pratiquer une profession para-médicale. Au cours de ses voyages il visite Musées, expositions, rétrospectives, qui l'invitent définitivement  à s'exprimer au travers d'objets de toutes sortes, qu'il assemble pour leur donner une autre vie, nouvelle et singulière.